© Lisa Bettini 2019

Rechercher

BIpolarété

Mis à jour : 4 janv 2019

Pour cette saison, vous choisirez un maillot une ou deux personnalités?


Hier je me suis levée à l'aube pour aller marcher discrètement le long de la plage avant que la foule n'arrive.


Ma technique, approuvée depuis des années, consiste à immerger la moitié de mon corps dans l'eau, me déplacer et attendre que mon fessier devienne quelque chose de montrable.


Le matin sur la plage, il est impossible de me reconnaître, on peut même dire que je ne ressemble à rien, entre mon maillot qui baille et mon turban improvisé avec une serviette.

Seulement voilà, une catastrophe que je n'avais pas anticipé est survenue: j'ai croisé un collègue.

Au début, je n'avais pas reconnu Jean-Jacques de la compta, faut dire qu'il est vraiment différent en maillot. Lui qui est si stricte et austère sous ses costumes mal taillés nous offre ici une montagne de muscles insoupçonnés. Sans lunettes, sans attaché-case franchement laid et sans haleine de café, on peut même dire que l'expert comptable est un beau gosse sur le sable. Après m'avoir salué, il me lança « Tout à l'heure, tu pourras m'emmener le dossier à expertiser ? », avant de se jeter à l'eau au ralenti. Je vous jure. Mes oreilles eurent l'hallucination auditive qu'il me demandait de l'épouser et je me mis à crier « OUI, JE LE VEUX ! ».

J'avais ouvert la boite de Pandore en croisant les abdos de J-J, j'allais irréversiblement devenir toute rouge à chaque fois que je le croiserai dans les couloirs. Comme je n'ose même plus aller aux toilettes au bureau de peur de le croiser, je pense sincèrement que je vais poser ma démission, je ne peux pas passer une vie sans faire pipi.

Même si le fantasme n'a pas duré plus longtemps qu'un coup de soleil, j'ai continué à me demander si nous n'étions pas en réalité une autre personne en maillot de bain ? Une sorte de Docteur Jek-Ville & Mister Vagues.

J'ai donc décidé de mener mon enquête. Dissimulée derrière des lunettes de soleil et un Corse Matin, je me suis tenue en planque dans de nombreuses paillotes afin d'observer la population.

C'était donc VRAI ! Un univers parallèle se tenait là, devant moi : les secrétaires BCBG du centre ville se comportaient comme des mannequins Victoria's Secret, des mères de familles à l'apparence dynamique à la sortie des écoles, étaient ici désemparées derrière des pâtés fait du même sable que leurs enfants leurs avaient lancé dans les yeux, un dirigeant d'entreprise connue était un véritable lourdo-dragueur-des-plages, votre boss chevauchait une bouée dauphin … Mais avant d'avoir le temps d'informer la population, toute une brigade de policiers me tomba dessus car ils trouvaient mon comportement louche et pensaient que je préparais un coup. Je tentais d'expliquer ma théorie aux forces de l'ordre : « Mais ce n'est pas moi, c'est mon double des plages qui est un peu trop curieux. C'est comme vous, allez savoir ce qu'il se passe sous votre uniforme ! » . Je vais vous dire, est comme des super-héros, sauf qu'au lieu d'enfiler une cape pour avoir des pouvoirs, on enlève des habits. Faites juste attention à ce que votre avatar maléfique ne se déplace pas jusqu'en ville, vous pourriez comme moi prendre 3 mois ferme (de passage de crème sur des piqures de méduses au poste de secours). Et n'oubliez pas « Ce qui se passe à la plage, reste à la plage ».