Rechercher

l'Épreuve du cadeau râté

Marie est là, plantée devant le sapin, pull qui gratte et yeux écarquillés. Elle tente un sourire, mais on pourrait penser qu'elle fait une petite crise d'épilepsie. Le diagnostic est formel, nous sommes en présence d'une victime d'un cadeau loupé. « Oh, il ne fallait pas, merci... » Marie se jette sur le premier verre de vin qu'elle croise pour tenter de retrouver l'entrain d'avant l'ouverture pénible du cadeau, mais le mal est fait, son Noël est gâché. Le mauvais choix de présent s'abat chaque 24 décembre au soir (ou le 25 au matin pour les puristes) et font de nombreux déçus, qui pensaient naïvement que cette année serait la bonne et qu'ils n'iraient pas revendre leurs présents sur internet. Comme vous, je suis une accidentée du cadeau et si vous pensez qu'il ne faut pas influencer le destin, vous vous mettez le sapin dans l'oeil! J'ai même développé une technique. Dès septembre, j'entoure des articles que je trouve sympa avec un gros marqueur rouge dans des magazines. Je les place dans les toilettes des personnes ciblées. Quand elle se retrouveront là «où personne d'autre ne peut aller à leur place» elles souhaiteront un peu de lecture. Rien de plus à faire, les pièces choisies rentreront inconsciemment dans le cerveau du lecteur au jean baissé. L'autre façon infaillible de taper juste est d'aller acheter vous même votre cadeau. Alors certes ça manquera de surprise, mais souhaite t-on encore être surpris par un pyjama? Pour les cadeaux un peu plus « Olé-Olé », je connais quelqu'un... Chez moi, un soir de réveillon, le Père Noël est venu boire un verre de lait bien clair que nous appellerons du Champagne. Il était accompagné d'un étrange Monsieur habillé tout en noir, qui se faisait appeler Père Fouettard car il était muni d'un martinet pour «corriger ceux qui n'avait pas été gentils cette année». A 7 ans j'avais peur de lui, jusqu'au jour où j'ai compris qu'il pouvait être un allié! Fouetty exauce tous nos souhaits, sans limite: aller donner un petit coup de cravache à quelqu'un qu'on aime pas (où que l'on aime, c'est vous qui voyez), nous offre une voiture de sport (surement volée) ou une nouvelle poitrine ... Si vous souhaitez le rencontrer, envoyez DIABOLIKDO au 666 69 (Prix d'un appel local en enfer, il habite là-bas) Mais la meilleure manière d'apprécier ses présents est de s'extasier devant une Orange: c'est ça Noël au final, recevoir un petit quelque chose, quel qu'il soit. Alors, soyez heureux, gâtés d'Amour & regardez comme vous débordez d'énergie grâce à toutes ces nouvelles oranges ! 🍊🍊🍊


Illustration : www.leamaurizi.com


© Lisa Bettini 2019